Actualité Nationale

Question écrite au gouvernement

Piégeage des alouettes des champs, grives, merles noirs et vanneaux huppés

Mme Laurence Gayte attire l’attention de M. le ministre d’État, ministre de la transition écologique et solidaire, sur l’autorisation du piégeage des alouettes des champs, des grives, des merles noirs, ainsi que des vanneaux huppés. Alors que l’effondrement des oiseaux des champs est constaté, que près de 30 % de la population d’alouettes des champs a disparu, il serait intéressant que dans le cadre du plan biodiversité et de la concertation mise en œuvre, le piégeage de ces oiseaux soit reconsidéré, au regard de l’état de conservation de ces espèces.

Évidemment, ces pièges ne sont pas la cause première de cette diminution, l’accélération des pratiques agricoles et l’utilisation de pesticides restent la première source de ce massacre, mais ils y contribuent. Et dans ce nouveau cadre établi renforçant la protection des espèces les plus menacées, il serait peut-être utile d’étudier la ré-autorisation des mêmes quotas de prélèvements et d’y préférer leur diminution, afin de protéger ces espèces. Elle le remercie de la réponse qu’il pourra lui apporter.