Emmanuel Macron s’est rendu aujourd’hui à son premier Salon de l’Agriculture, depuis son élection. Mais le président de la République a tenu à réunir en amont 700 agriculteurs de la jeune génération pour défendre, dans un discours offensif, l’indispensable transformation agricole.

Face à l’urgence à laquelle est confronté le monde agricole et loin des postures de ceux qui s’arrogent la défense du monde rural, le président de la République a rappelé son engagement concret pour moderniser notre modèle, et la transformation a déjà commencé : inversion du rapport de force entre producteurs et distributeurs dans la fixation des prix, garanties aux consommateurs pour une alimentation de qualité.

« Ce ne sont pas des promesses en l’air, ce ne sont pas des déambulations pour plaire, ce sont des actions concrètes qui ont commencées. Les urgences qui frappent aujourd’hui le monde agricole rendent encore plus insupportables les postures et mon sentiment c’est que nous ne pouvons plus accepter que certains se posent en grands défenseurs de l’agriculture en paroles mais travaillent dans les actes à maintenir le statu quo. »

Élevage bovin, pesticides, bio et circuits courts, négociations commerciales internationales… Le Président a appelé à une transformation profonde de notre système agricole.

« Il y a eu trop de décennies où on se promenait en tapotant les vaches pour parler pudiquement. Je ne suis pas là pour plaire, je suis là pour faire. »