« SEXE SANS CONSENTEMENT »

Projection à l’Assemblée nationale – 23 mai 2018
Sous l’égide de la Délégation aux droits des femmes, était organisée la projection du film Sexe sans consentement à l’Assemblée nationale, suivie d’un débat que j’ai animé.
Je remercie pour leur présence : les femmes ayant témoigné dans le film, la co-autrice Blandine Grosjean et le producteur Frank Fabrice d’Elephant Groupe, mes collègues députés – Pascale Fontenel-Personne, Mireille Robert, Nicole Le Peih et Pierre Cabaré -, les étudiants et lycéens, collaborateurs parlementaires. Des personnes des deux sexes, en particulier des jeunes, ont pu débattre lors d’une discussion interactive, animée et enrichissante.
Ce film documentaire, écrit par Delphine Dhilly et Blandine Grosjean, diffusé sur France 2 dans l’émission Infrarouge du 6 mars dernier, a vu le jour grâce à ces deux femmes engagées, qui ont choisi d’enquêter sur ce sujet “tabou” et grâce à d’autres femmes, la plupart très jeunes, qui ont, avec beaucoup de courage, accepté d’y témoigner à visage découvert.
A travers six témoignages, ce documentaire aborde pour la première fois cette zone grise de la sexualité sans consentement. Il questionne sur le consentement sexuel entre les femmes et les hommes, souvent au moment d’entrer dans la sexualité.
Ces femmes témoins s’expriment sur la zone grise du consentement, ce moment où elles ont fini par céder à un rapport sans le consentir. Ce moment où elles n’ont pas dit oui, mais où elles n’ont pas dit non, non plus. Des paroles d’hommes aussi sur leur conscience, réelle ou non, du consentement de leur partenaire.
Comment, par quels moyens, faire évoluer la société ? Le consentement est-il une histoire d’éducation? Faut-il redéfinir le mot consentement à la sexualité pour ne plus se tromper ? Le consentement est-il une histoire de stéréotypes genrés ?