Mardi 1er juin dans l’hémicycle, je posais une QAG à Madame Emmanuelle Wargon, ministre en charge du logement, sur l’avancée et la suite du dispositif.
Faisant suite à sa rencontre le 20 mai 2021 avec un couple de ma circonscription ayant bénéficié du dispositif.
” Madame la Ministre,
Depuis son lancement, le 1er janvier 2020, « MaPrimeRénov’ » connaît un fort succès auprès des Françaises et des Français. Accessible à tous les propriétaires, qu’ils soient occupants ou bailleurs, ainsi qu’aux copropriétaires pour des travaux dans les parties communes, ce dispositif vise à supprimer les « logements les plus énergivores ». Ainsi, près de 280 000 dossiers « MaPrimeRénov’ » ont été déposés depuis le début de l’année. C’est plus de la moitié de l’objectif fixé pour 2021 (500 000).
Le 20 mai dernier, vous êtes allée à la rencontre d’un couple de ma circonscription, dans les Pyrénées-Orientales, qui a pu bénéficier du dispositif « MaPrimRenov’ » et est très satisfait du gain d’énergie de 45% qu’ils ont pu faire grâce à la prise en charge significative de l’Etat. Une enquête de satisfaction, réalisée par IPSOS auprès des bénéficiaires, montre que 88% d’entre eux sont satisfaits à plus d’un titre : au niveau des délais de traitement des dossiers pour 82% et pour le montant de l’aide accordée à 87%. Surtout, cette enquête confirme l’utilité de « MaPrimeRénov’ » pour accélérer la rénovation énergétique des logements en France, et ainsi réussir la transition écologique de notre pays, puisque 69% de ménages n’auraient pas entrepris de travaux sans cette aide.
Cumulable avec le dispositif de certificats d’économie d’énergie (CEE), « MaPrimeRénov’ » peut couvrir jusqu’à 90% du montant des travaux pour les foyers les plus modestes. Les travaux éligibles concernent le plus souvent le changement du système de chauffage, l’installation d’une ventilation ou l’isolation du logement.
Pour obtenir des conseils gratuits, un numéro de téléphone et un site internet sont à la disposition des Français pour les informer et les guider dans leurs parcours de rénovation, dans le cadre du réseau Faire.
Pourriez-vous m’indiquer l’avancée du déploiement et les perspectives d’avenir de ce dispositif ?
Je vous remercie.”